Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
leperroquet.com

La presse est un pouvoir qui éduque, forme et guide le politique. N'Djaména_Tchad. Tél. (+235) 95252640 / 63536359 . E-Mail: leperroquetmedia@gmail.com

13ème anniversaire du journal Tchad ALYOM :Une conférence-débat pour marquer les 13 ans

13ème anniversaire du journal Tchad ALYOM :Une conférence-débat pour marquer les 13 ans

Dans le cadre des festivités du 13ème anniversaire de l’hebdomadaire bilingue, Tchad ALYOM, une conférence-débat, placée sous thème : « Presse libre pour une transition apaisée », est animée ce samedi 26 novembre 2022, à la maison des médias du Tchad.

A l’entame de son mot introductif, le Directeur de publication dudit canard, M. Bienvenu Nganan Aristide a invité à l’assistance à observer une minute de silence en mémoire du confrère de la radio Cefod, feu Narcisse Orédjé, fauché par balle le 20 octobre 2022, lors des manifestations populaires interdites par les autorités de transition  et partant, tous les journalistes séquestrés, harcelés, torturés, arrêtés voire tués dans l’exercice de leur métier avant de déplorer les maux qui minent la presse tchadienne dans son ensemble et particulièrement la presse privée. « Nous demandons à la HAMA de garantir la sécurité des journalistes que de se substituer à un organe répressif », affirme-t-il.

Pour le président de l’Union des Tchadiens, M. Mahamoud Abbas, 13 ans d’existence, c’est quand même énorme, pour un organe de presse. « Je salue le dynamisme du Directeur de publication qui malgré la précarité que connait la presse tchadienne s’emploie à faire paraitre le journal et en respectant sa périodicité. », dit-il ajoutant que le Tchad traverse une période singulière et qu’il faut que les journalistes Tchadiens respectent le code d’éthique et de déontologie du journaliste Tchadien.

Selon le conférencier M. Gotingar Serge Manassé par ailleurs Directeur de publication du journal Al Akhbar, l’absence d’une loi fondamentale qui régit le métier de journalisme font que la presse peine à s’épanouir. « La protection des sources d’informations est la pierre angulaire de la liberté de la presse et quand on tue la liberté de la presse, on est en train de faire place aux rumeurs. Pourtant, la presse est le tuyau, le canal à travers lequel les informations fiables sont diffusées ou mises à la consommation du public. Pour qu’une transition comme celle du Tchad puisse se dérouler sans embuches, il faut une véritable liberté de presse », fait-il observer.  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article